Jucy, la vie!

Hum! Un bon smoothie  aux fruits frais, quoi demander de mieux pour débuter un beau dimanche estival où la chaleur se fait déjà sentir. Tout un boost de vie pour énergiser le corps et l’esprit! J’en raffole et je ne peux m’en passer quand le goût me vient à la bouche…

Alors, comme à l’habitude, je ne résiste pas et c’est tant mieux comme ça!

Ma vie aussi a besoin d’être jucy et je ne manque pas de m’en assurer… Pour ce faire, je l’agrémente de petites sorties, d’activités et de moments simples et plaisants qui font en sorte de me faire voir autre chose que la routine. Et détrompez-vous, car je ne vis pas tout cela seule! J’invite mes enfants, mon amoureux, mes amis à entrer dans mes folies.

Seulement que d’oser pour sortir de la recette habituelle fait tellement de bien!

Et vous, comment boostez-vous votre vie pour la garder jucy? Quelle est votre recette de smoothie de la vie ? Comme chacune est unique à nos valeurs et nos intérêts, elle est plutôt difficile à partager mais puisque je vous ai certainement mis l’eau à la bouche avec mon cocktail aux fruits, je vous laisse sur ma recette de smoothie préférée!

Smoothie pour la vie!

–       Fruits frais de saison ou congelés

–       ¼ de tasse de yogourt nature

–       Une pincée de cannelle

–       Une pincée de cardamome

–       Jus d’orange ou autre jus

–       Une branche de menthe du jardin

Broyez le tout au mélangeur, exceptée la menthe. Versez le jus dans un beau grand verre et ajoutez-y la branche de menthe en guise de décoration. Installez-vous sur votre balcon, sous le soleil, et buvez le smoothie en réfléchissant à ce que vous allez faire de jucy aujourd’hui…

Bye bye sandwich, bonjour salade !

Être pris en sandwich : « situation où l’on se trouve coincé entre deux objets ou personnes ». C’est du moins la définition présentée par Wikipédia.

Vous arrive-t-il de vous sentir pris en sandwich lorsqu’il est question de conciliation travail-famille ? Vous n’êtes pas seul puisque, selon RBC Assurances, 42% des canadiens se soucient de devoir s’occuper de leurs parents à leur vieillesse. De plus, selon Statistique Canada, le quart des gens de la génération sandwich (personnes âgées entre 45 et 64 ans) s’occupe d’au moins deux personnes âgées.

Bien que nous soyons sollicités de toute part entre les besoins des enfants et ceux de nos parents ou proches qui nécessitent une attention ou des soins particuliers, il n’en demeure pas moins que cela, jumelé aux tâches professionnelles et à l’importance de prendre soin de soi, peut provoquer un sentiment de perte de contrôle. Coincé, malgré la volonté de venir en aide et d’offrir son soutien aux gens que l’on aime, la sensation d’être pris en sandwich est réelle !

Voyons la situation différemment…

Dites bye bye sandwich et bonjour salade ! Pourquoi plutôt ne pas viser l’atteinte d’un équilibre de vie considérant l’importance de profiter de chaque moment, tout en respectant vos limites et vos valeurs ! Soyez clair et honnête envers vous-même, il est impossible de répondre aux besoins de tous. Il faut prioriser vos choix et les assumer, sans oublier de chercher l’aide nécessaire auprès de votre réseau.

J’aime bien visualiser la situation comme un bar à salades variées, colorées et invitantes! Choisissez-y donc les aliments qui vous interpellent. Comme lors de la préparation d’un bon repas, faites-vous plaisir en conciliant travail et famille, tout en ayant en tête les essentiels proposés par le Guide alimentaire !

Bonne bouffe !

Crémeuse ou traditionnelle?

Voici LA question qui, en 2012, a surpassée la fameuse ‘’Être ou ne pas être?’’! Je ne cause pas nécessairement ‘’poulet’’ ici mais je fais plutôt référence à notre vie… Mais oui, posons-nous donc la question à savoir si nous préférons une conciliation travail-famille crémeuse ou traditionnelle!

Facile à dire lorsque qu’il est question de salade mais qu’en est-il de nos valeurs, de nos besoins, de notre réalité bien unique? Sommes-nous toujours pleinement conscient de ce qui nous rend vraiment heureux au quotidien? Plus encore, nos décisions sont-elles couramment axées en fonction de nos objectifs personnels, professionnels et familiaux? Bonne question!

Gardons également en tête que les goûts ne se discutent pas! Rien ne sert de se forcer à ingurgiter une sauce qui ne nous convient pas car l’expérience sera moins gastronomique et nous laissera une amertume en bouche…

Alors, la prochaine fois que nous passerons au service à l’auto et que l’on nous demandera : ‘’crémeuse ou traditionnelle?’’, prenons-donc le temps qu’il faut pour y réfléchir!

« Hum? Un bon mac&cheese… »

Il y a des journées plus difficiles à vivre que d’autres… Vous savez, celles qui, malgré votre bonne humeur du matin, vos efforts assidus dans la réalisation de vos tâches et votre niveau énergie gonflé à bloc, ne parviennent pas à vous imprégner de ce sentiment d’accomplissement personnel, professionnel ou familial tant apprécié. Impossible de savoir pourquoi mais quelque chose ne tourne pas rond et il vous faut trouver une solution, puisque vous êtes pro du positivisme et du respect de vos besoins.

« Chef, que dois-je faire pour me sortir de ce tourbillon? Ma conciliation travail-famille n’a ni queue, ni tête ces temps-ci et je ne sais plus par quel bout en reprendre le contrôle!! »

Et Chef de vous conforter: « Calmez-vous, calmez-vous! Respirez un bon coup et cessez de concilier tel un repas fast food vite ingéré! Pensez confort et bien-être… Que vous ferait-il plaisir, là, maintenant? »

« Hum? » Réfléchi l’âme contrariée.  »Un bon mac&cheese… »

Recette pour un sucré de beau Noël

Ingrédients

  • Images de votre Temps des Fêtes idéal
  • Respect de vos valeurs et de votre réalité familiale
  • C’est tout ! Le reste c’est à votre goût!

Note : Avant de débuter la recette, il est primordial de vous mettre à votre aise et d’enfiler un tablier sur lequel il est inscrit : «Au repos, merci de prendre exemple! »

Débutons…

Dans un moule de la forme que vous choisirez (je vous en suggère un qui vous rappelle les moments de bonheur de vos Noëls d’enfant!), faites couler le temps len-te-ment sans vous gêner de laisser entrer des bulles d’air et d’oxygène.

Brassez avec amour et ajoutez, avec parcimonie, quelques activités en familles et entre amis. Souvenez-vous que le mélange prendra forme seulement si vous demeurez en paix avec vos choix.

Pour être à son meilleur, l’appareil doit reposer entre le 24 décembre et le 2 janvier. Même vous avez des obligations, tel que le travail, il peut être envisageable de les entreprendre sous l’angle de la fête.

Finalement, dégustez chaque petit instant en prenant soin de ne pas penser à la vaisselle que vous devrez faire ensuite. Elle viendra bien assez vite et demain est un autre jour !

Sur ce, j’enfile mon tablier préféré et je me permets de vous souhaiter à tous le plus sucré des Noëls. Qu’il reste gravé à votre mémoire de grand et que vos petits lutins s’en souviennent éternellement…

L’armoire à épices

Qui ne possède pas, dans son garde-manger, une armoire à épices ? Tout le monde en possède une, n’est-ce pas ? Je vais plus loin…

Connaissez-vous des gens qui placent toutes leurs épices dans un même grand contenant ? Évidemment que non !

Serait-il alors inefficace d’entrevoir la gestion de nos activités quotidiennes en les entremêlant afin de gagner du temps ? Pourquoi sommes nous donc parfois tentés de faire plusieurs choses à la fois ? De la même façon que nos épices, toutes mélangées, viendraient qu’à ne plus rien goûter et qu’à ne faire qu’une bouillie au  »tout-ce-qui », notre manie de vouloir se débarrasser et de faire vite ne va-t-elle pas à l’encontre du plaisir de vivre ?

Apprendre à ralentir le rythme, à apprécier chaque moment de la journée qui nous rend heureux, qui nous rappelle les belles valeurs qui soutiennent nos choix de vie et de carrière, serait certainement plus profitable.

Je vous donne un petit truc pour y parvenir… La prochaine fois que vous serez porté à agir vite et vouloir tout faire en même, question d’espérer de parvenir, un jour, à la fin de la liste (Ce qui est impossible! Tenons-nous le pour dit!), ouvrez votre armoire à épices et observez…

Vous comprendrez rapidement qu’il est tout à votre avantage de compartimenter vos tâches de manière à vous concentrer dans votre exécution et à en apprécier le résultat final. Et peu importe ce que vous aurez à réaliser, n’oubliez jamais d’y saupoudrer une bonne dose de plaisir !

Quand le couvercle saute !

La réalité familiale d’aujourd’hui n’est pas toujours évidente. Les horaires sont chargés, les budgets sont serrés, les standards de performance sont élevés et j’en passe. Il nous arrive tous de vivre des périodes de stress et de fatigue avec lesquelles nous parvenons plus ou moins à gérer nos actions et nos émotions. Nous sommes tous des humains !

Sauf que, lorsque le couvercle de la marmite saute et que survient une perte de contrôle totale, les effets peuvent être dramatiques… Qui n’a pas entendu parler des derniers cas de maltraitance envers des enfants ou un conjoint ? De ces parents qui, par perte de moyens, jettent leurs dévolus sur leurs proches ?

Les spécialistes disent que personne n’est à l’abri de vivre une telle perte de contrôle. De là l’importance de demeurer à l’affût et de ne jamais hésiter à demander de l’aide lorsque le stress et la fatigue deviennent trop intenses. Être en mesure de décoder les premiers indices de surmenage peut permettre d’éviter le pire : insomnie, perte d’appétit, dévalorisation de soi, maux de tête et de ventre, perte de motivation…

Gardons également l’oeil ouvert et soyons à l’écoute des signes que nos proches nous envoient afin d’éviter de telles tragédies.

Je dédie donc ce texte à tous ceux et celles qui ont vécus d’atroces moments, allant parfois jusqu’à en perdre la vie, au nom du mal de vivre…

 

 

Voici un texte intéressant traitant de la nouvelle génération «sous pression »:

http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2011/10/20111019-165610.html