LE PRESSE-CITRON

Il y a une théorie qui propose que la conciliation travail-famille soit possible à qui veut bien se disposer à faire en sorte d’adopter une attitude positive. Je partage entièrement cette notion qui signifie, après tout, qu’il est possible de parvenir à nos fins en faisant tout pour favoriser à la réussite de nos projets!

Une autre théorie affirme que le menu d’un grand restaurant n’est jamais davantage extravagant que ne le désire son chef et ce, malgré toute la créativité de sa brigade. On dit d’ailleurs la même chose d’une entreprise et de sa direction.

J’y vois un beau parallèle avec la vie de famille puisque les enfants ressentent bien les émotions vécues par leurs parents. Mais, dans le feu de l’action, il n’est pas tout évident d’agir selon la recette du grand livre et, de toute façon, qui a dit qu’il y avait un grand livre?

Je ne m’en cache pas, mes enfants connaissent très bien les limites de mon «presse-citron », les dépassent parfois et doivent vivre avec les conséquences de mon amertume! Avec l’expérience, je sais aujourd’hui que l’une de mes grandes qualités est certainement d’avouer ce côté de mon tempérament. La patience n’est pas ma plus grande qualité mais cela fait également en sorte que mes limites sont clairement établies et que mes enfants ont appris à ne pas les transgresser. Lorsque cette relation est alors ainsi acceptée des membres de la famille, la quotidienneté laisse davantage place au plaisir et à l’improvisation! En tant que parents, il devient donc plus intéressant de s’ouvrir aux nouvelles expériences et de tenter de réaliser des activités pour lesquelles nous n’osions pas encore faire participer les enfants.

Voilà pourquoi, à chaque jour, je me remémore mes forces et mes travers à améliorer. De cette façon, je m’assure que ma mini brigade disposera de la latitude dont elle a besoin pour se créer une enfance heureuse ! Je lève mon verre à votre limonade maison !

Les jeunes pousses

On dira ce que l’on voudra, lorsque nos petits ne font pas encore leurs nuits et que les jours sont occupés, il est bien difficile de profiter à fond du moment présent. Pourtant, tous les parents qui ont des enfants maintenant grands vous diront que le temps passe trop vite et qu’il vaut mieux ne pas le laisser filer.

Nos jeunes pousses sont mignonnes à croquer, il est donc préférable d’adopter l’attitude que je me plais à nommer : «l’attitude du sans regret ». La recette est bien simple. La voici:

Ingrédients

  • 1/2 tasse de «ça vient avec, je n’y peux rien! »
  • 2 tasses de «tu parles d’une chance de vivre ces beaux moments! »
  • 1 bonne dose d’amour
  • 1 pincée de toute aide offerte par les proches
  • 1 kilo de «je fais de mon mieux et je suis fière de moi! »

Dans un grand livre, notez tous les bons moments de vos journées, annotez des souvenirs à conserver, collez des photos, des dessins et tout autre artefact qui fera que l’appareil prendra la forme que vous souhaitez lui donner. Déposez dans votre moule  préféré et dégustez auprès des gens que vous aimez. Bon appétit !