Bye bye sandwich, bonjour salade !

Être pris en sandwich : « situation où l’on se trouve coincé entre deux objets ou personnes ». C’est du moins la définition présentée par Wikipédia.

Vous arrive-t-il de vous sentir pris en sandwich lorsqu’il est question de conciliation travail-famille ? Vous n’êtes pas seul puisque, selon RBC Assurances, 42% des canadiens se soucient de devoir s’occuper de leurs parents à leur vieillesse. De plus, selon Statistique Canada, le quart des gens de la génération sandwich (personnes âgées entre 45 et 64 ans) s’occupe d’au moins deux personnes âgées.

Bien que nous soyons sollicités de toute part entre les besoins des enfants et ceux de nos parents ou proches qui nécessitent une attention ou des soins particuliers, il n’en demeure pas moins que cela, jumelé aux tâches professionnelles et à l’importance de prendre soin de soi, peut provoquer un sentiment de perte de contrôle. Coincé, malgré la volonté de venir en aide et d’offrir son soutien aux gens que l’on aime, la sensation d’être pris en sandwich est réelle !

Voyons la situation différemment…

Dites bye bye sandwich et bonjour salade ! Pourquoi plutôt ne pas viser l’atteinte d’un équilibre de vie considérant l’importance de profiter de chaque moment, tout en respectant vos limites et vos valeurs ! Soyez clair et honnête envers vous-même, il est impossible de répondre aux besoins de tous. Il faut prioriser vos choix et les assumer, sans oublier de chercher l’aide nécessaire auprès de votre réseau.

J’aime bien visualiser la situation comme un bar à salades variées, colorées et invitantes! Choisissez-y donc les aliments qui vous interpellent. Comme lors de la préparation d’un bon repas, faites-vous plaisir en conciliant travail et famille, tout en ayant en tête les essentiels proposés par le Guide alimentaire !

Bonne bouffe !